Info-FSQ – 3 juin 2020 – No 6 Reviewed by Marlène Anderson on . Aux membres de la FSQ-CSQ, Comme vous avez pu le constater en prenant connaissance du dernier INFO-CSQ, le gouvernement a maintenu son offre salariale de décemb Aux membres de la FSQ-CSQ, Comme vous avez pu le constater en prenant connaissance du dernier INFO-CSQ, le gouvernement a maintenu son offre salariale de décemb Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Nouvelles et communiqués » Article vedette » Info-FSQ – 3 juin 2020 – No 6

Info-FSQ – 3 juin 2020 – No 6

Info-FSQ – 3 juin 2020 – No 6
Aux membres de la FSQ-CSQ,

Comme vous avez pu le constater en prenant connaissance du dernier INFO-CSQ, le gouvernement a maintenu son offre salariale de décembre 2019 et repousse toutes les discussions pour l’amélioration de nos conditions de travail dans des comités interrondes et ce, durant la convention collective qui viendrait à échéance en mars 2022!Mais on veut principalement attirer votre attention sur les deux sujets qui touchent de plein fouet vos conditions de travail qui sont difficiles et qui mènent à l’épuisement. Il faut se rappeler qu’elles étaient présentes avant la pandémie et qu’elles le sont toujours.

Un 1er enjeu : Pour discuter en comité de travail interronde et obtenir un budget (minime) pour la stabilisation des équipes de soins, IL FAUT REVOIR LES MODALITÉS D’APPLICATION DU TEMPS SUPPLÉMENTAIRE. La demande patronale est à l’effet que le temps supplémentaire ne soit payable qu’après 37 h 30 de travail et même que les heures soient étalées sur plus d’une semaine, par exemple : 75 heures par 2 semaines! En résumé, le gouvernement veut discuter de la stabilisation des équipes, mais vous devez renoncer au paiement du temps supplémentaire après la journée régulière de travail.

Un 2e enjeu : La création d’un comité de travail interronde sur le régime d’assurance salaire. Cependant, la partie patronale ne propose pas de discuter des causes qui provoquent l’épuisement et qui rendent malade le personnel, mais plutôt d’examiner les dispositions du régime d’assurance salaire qui « affectent le retour au travail » et qui prévoient certains « avantages! ». Il est pour le moins préoccupant que la partie patronale considère le régime d’assurance salaire comme étant trop avantageux alors que ce sont les conditions de travail qui sont en bonne partie responsables de l’augmentation du nombre d’invalidités. De plus, la partie patronale propose de réinvestir les économies générées par les modifications au régime dans des « programmes de santé au travail! ».

Je suis certaine que vous êtes tout autant que nous choquées par ces propositions qui reflètent le mépris à l’égard de nos conditions de travail et de nos revendications afin d’améliorer les conditions de travail et mettre en place des mesures d’attraction et de rétention. Nous tenions néanmoins à vous tenir informées de l’état de la négociation et vous donner l’heure juste sur la position patronale. En ce qui nous concerne, nous sommes toujours à défendre nos propositions et revendications que vous avez entérinées.

Surveillez les prochains Info-Négo afin de suivre l’évolution des discussions de la table de négociation de la FSQ-CSQ.

Syndicalement,
Vincent, Alexandra, Isabelle et Claire
L’équipe de négociation

Propulsé par Sortimage

Retour en haut de la page