NÉGO LOCALE VERSUS LE PORT DE L’UNIFORME Reviewed by Marlène Anderson on . Récemment cette semaine, la directrice des soins infirmiers (DSI) du CISSS de Laval a acheminé à l’ensemble des gestionnaires une note de service concernant le Récemment cette semaine, la directrice des soins infirmiers (DSI) du CISSS de Laval a acheminé à l’ensemble des gestionnaires une note de service concernant le Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Nouvelles et communiqués » Article vedette » NÉGO LOCALE VERSUS LE PORT DE L’UNIFORME

NÉGO LOCALE VERSUS LE PORT DE L’UNIFORME

NÉGO LOCALE VERSUS LE PORT DE L’UNIFORME

Récemment cette semaine, la directrice des soins infirmiers (DSI) du CISSS de Laval a acheminé à l’ensemble des gestionnaires une note de service concernant le port de l’uniforme de travail. Dans cette note de service, cette dernière valorisait le port de l’uniforme en citant un extrait d’un texte de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec :

« La tenue vestimentaire joue (…) un rôle dans la prévention et le contrôle des infections, incarne l’image de la profession, (…) influence la perception du client quant à la compétence et au professionnalisme de l’infirmière et favorise l’établissement et le maintien de la relation thérapeutique.» (OIIQ, 2006) »

Soyez assuré que le SIIIAL-CSQ est en parfait accord avec les propos de l’OIIQ concernant la tenue vestimentaire et la volonté de la DSI de valoriser les professions en soins infirmiers et cardio-respiratoires. Nous croyons sincèrement qu’à l’exception des milieux où l’uniforme est à proscrire de par la nature des soins, l’Employeur devrait assumer sa démarche au complet et imposer le port de l’uniforme dans les différents sites. Sinon, à quoi bon citer des passages de l’OIIQ si l’Employeur laisse le loisir à chaque personne de décider si elle veut porter l’uniforme ou non, et conséquemment, d’assumer elle-même les coûts d’achat et d’entretien.

Le SIIIAL-CSQ est d’avis que ses membres n’ont pas à faire et à assumer les frais de l’image professionnelle que l’Employeur recherche par la valorisation du port de l’uniforme de travail.

Ainsi, bien que le SIIIAL-CSQ soit en accord avec le port de l’uniforme de travail, il est aussi d’avis que l’Employeur doit assumer ses obligations convenues à l’article L-22.01 des dispositions locales de la convention collective :

« L-22.01 Lorsque l’Employeur exige le port de l’uniforme, il doit le fournir et l’entretenir à ses frais. »

On ne peut, comme l’Employeur le fait depuis de nombreuses années, à des fins d’image et de relations publiques, parler des deux côtés de la bouche en encourageant avec plus ou moins d’insistance le port de l’uniforme auprès de nos membres, tout en ne voulant pas en assumer les frais associés.

Ainsi, tant que l’Employeur n’assumera pas pleinement sa démarche, le SIIIAL-CSQ vous invite à travailler en revêtant une tenue civile compatible avec le code vestimentaire de l’établissement et ce, TOUS LES MERCREDIS EN APPUI À LA NÉGO LOCALE…

 

 

SOLIDAIREMENT, LE SIIIAL-CSQ

Propulsé par Sortimage

Retour en haut de la page